Diététique chinoise en été

fruits d'étéL’été exprime la couleur rouge expansive et dilatante, soit les fortes chaleurs, en s’associant aux énergies de pleine puissance, soit le sommet culminant par excellence. Ces aliments poussent un individu à être extraverti et actif. Viandes, abats, charcuterie, fruits et légumes de saison regorgent sur les étales des marchés et favorisent naturellement les nombreuses fêtes organisées durant cette période estivale. Cette saison est propice au partage et au rassemblement. Les arômes et les vertus sont tonifiantes et euphorisantes, elles mêlent le cœur émotionnel et le mental en rendant l’âme plus légère.

Durant cette saison, arbres et plantes poussent sans cesse, en atteignant leur pic maximum, cela indique l’extériorisation générale des énergies dans la nature.                     Saison yang voir hyper yang, ses aliments sont de nature tiède et chaude avec des saveurs douces et piquantes (et non de nature froide, car cela augmenterait la différence de température dans le corps, extérieurement comme intérieurement pour provoquer un réel choc thermique).

Aliments conseillés                                                                                                              

diet 1En été sont privilégiés, les légumineuses vertes de saison, comme les épinards, les concombres, les courgettes, les petits pois, les salades (mâche, cresson et roquette), les radis, les artichauts, les aubergines, les carottes, les avocats, les tomates etc… Les fruits de saisons sont également privilégiés avec leur nombreux apports en vitamines dans le corps. Il s’agit des cerises, des pêches, des brugnons, des abricots, des figues, des prunes, des différents melons d’eau, des dates, des kiwis, des mûres, de la rhubarbe, de la grenadine etc… Les piments, l’ail, le poivre et autres condiments sont également cités, bien entendu à dose raisonnable en évitant les excès. Concernant les viandes et les poissons, il est recommandé la viande rouge et blanche, ainsi que la charcuterie, mais aussi les poissons maigres. Enfin, quant aux laitages, préférez-les légers (l’idéal reste les fruits frais en dessert, pour leurs apports considérables dans le corps, surtout à cette saison particulière où nous avons généralement une plus grande débauche d’énergies et ou la transpiration est la plus intense de l’année). C’est de loin, la meilleure saison pour recharger le corps sainement avec des apports riches, se trouvant principalement dans les fruits et les légumes.

Cuissons et préparations                                                                                                    

Il est recommandé des préparations rafraîchissantes, ceci avec un court temps de cuisson ou d’ébullition, notamment dans les grillades et barbecues qui favorisent les viandes rouges et blanches, en étant plus appréciables en sauté rapide.

Article : École du Dragon de Jade

Énergie mentale de l’été

Shen le cœur

Shen représente le cœur, il reflète la saison de l’été, la couleur rouge, l’élément feu, mais aussi la chaleur. Il correspond à l’intestin grêle, en étant lié aux fonctions gustatives de la langue et de la parole, mais aussi de la saveur amère et des mouvements d’extériorisation de l’énergie. Son rôle a plusieurs fonctions.

le coeur

En plus de propulser le sang dans les vaisseaux, il le distribue à différents endroits du corps. Il a le rôle essentiel du mental en agissant sur l’expression émotionnel de l’esprit, c’est en son cœur que revient la décision concernant la prise de conscience affective et sentimentale. Le cœur est censé représenté l’ouverture d’esprit et l’amour du prochain, en fonction de l’aptitude à ressentir et à maîtriser les émotions. Lors d’une perturbation s’en suit différents chocs psycho-affectifs de nature violente selon l’événement vécu, ainsi les répercussions pour un sujet sont diverses et se traduisent par des troubles aléatoires, allant du manque de sommeil, aux perturbations plus conséquentes de l’angoisse et de la dépression, ceci résumant un désordre psychique général. Il est à noter que les maladies liées à l’élément feu s’attaquent davantage au cœur, il s’agit notamment des inflammations et infections graves, de l’hyper tension artérielle, de l’artérite et de la coronarite pour ne citer qu’eux.

Les aliments cités en relations énergétiques avec le cœur et l’intestin grêle :           Viandes rouges et blanches, charcuterie, jaune d’œuf, poisson maigre… Haricot rouge, épinards, courge, courgette, carotte, germe de blé, maïs, asperge (dont les légumes aux saveurs amères)… Sel, piments, poivrons, ail, gingembre, graines de soja, lotus… Fruits rouges, melon, pastèque, cannelle… Café, lait et boissons alcoolisées.

Article : École du Dragon de Jade

Énergie mentale du printemps

Hun le foie

brocoli

À la fois réservoir et épurateur du sang, le foie dirige le métabolisme général en régulant les défenses immunitaires de l’organisme. Tout naturellement, il est impliqué dans les manifestations allergiques, dans l’hypertension artérielle labile, dans les maladies hormonales endocriniennes, dans les troubles musculaires et tendineux, ainsi que dans les maladies digestives. Le foie correspondant au mental, il représente la perception des faits et le tri des informations perçues. Le foie relève du domaine de l’intuition, de l’imagination et de la faculté de communication avec les autres. Quand il est perturbé, alors immédiatement, il déclenche la colère, sous forme de migraines, de dépressions, de morosité allant jusqu’au manque de courage.

Le foie étant par excellence, la saison du printemps. il se réfère au vent et à l’élément bois, il est de couleur verte. On lui attribut la qualité visuelle, la saveur acide, les mouvements d’ascendance et de descendance de l’énergie. Enfin, la vésicule biliaire lui est associée.

Les aliments ayant des relations énergétiques de saveurs acides : abats, foie, fruits de mer, crabe, calamar, anguille, carpe, safran, sésame, anis étoilé, céleri, ciboule, maïs, poireau, légumes verts, menthe, prune, chicorée, vin, vinaigre.

Diététique chinoise au printemps

poireauxLe printemps représente la renaissance pour les plantes, les arbres et les animaux, ceci grâce à une formidable poussée d’énergie se déplaçant vers le ciel soit vers l’extérieur. Cette saison caractérise davantage la joie et la gaieté par la bonne humeur retrouvée de ces longs mois d’hiver, notamment en s’illustrant par davantage de créativité et de découverte. Du fait que les énergies tendent à monter dans le corps, il est indispensable de s’alimenter de produits typiquement printaniers, résumant en grande partie les légumes verts.

Aliments de type Yang, frais et léger du printemps

Bien que cette saison ne soit ni trop chaude, elle est de type yang, ainsi logiquement il est conseillé de se nourrir d’aliments de nature tiède et donc ascendante, soit des saveurs douces, des légumes frais et légers tels que la carotte, l’asperge, le petit pois, le concombre, le brocoli, la courgette, le poireau, les épinards, la mâche, le cresson etc…     Les céréales légères sont recommandées comme l’orge, le blé et l’avoine par exemple. Quant aux viandes, elles doivent être peu grasses, les volailles sont préférables, tout comme les poissons et les fromages légers.

Les aromates conseillés sont la coriandre, l’ail, la ciboule, la ciboulette, l’échalote etc…     Les fruits de saison sont vivement recommandés tel que la fraise, la pomme, la poire, la prune, le melon, la rhubarbe, etc… Enfin, les cuissons à ébullitions rapides, les viandes sautés à la poêle, ainsi que les poissons à la vapeur ou à l’étouffée sont de loin, les plus équilibrés pour cette saison.

Conseil : par temps froid, les soupes légères à base de légumes verts sont excellentes.

Fonctionnement et impact du rein

L’importance de boire et de se déshydrater (Eau saison de l’hiver, Zhe le rein)

femme souriante

Le rein désigne l’organe qui régit l’énergie la plus profonde, la plus cachée de l’organisme. En fait, le terme « rein » englobe une région qui comprend les reins, les surrénales, les carrefours artérioveineux et lymphatiques situés juste en avant de la colonne lombaire. Selon la médecine chinoise, le rein est le dépositaire de l’énergie ancestrale ou l’énergie héréditaire. Si l’énergie ancestrale léguée est suffisante lors de la naissance, la résistance corporelle et la nature des organes seront fortes. Au contraire, si la maladie vient à affaiblir ou si elle est naturellement faible, la résistance de l’organisme s’en ressentira.

verre d'eau

Toute la circulation de l’eau, des fluides, des liquides organiques, dépendent de la capacité du rein à filtrer l’eau et à épurer les déchets pour les évacuer dans les urines. Les pathologies du rein, sont donc liées aux fonctions des reins et de la vessie. Il en est de même pour les troubles métaboliques avec œdèmes, gonflements et infiltration des tissus. L’énergie du rein assure la croissance de l’os et la solidité du squelette, mais aussi celui des dents et des cheveux qui reflètent ainsi l’état de santé du rein. Enfin le rein, avec les surrénales et les gonades (ovaires et testicules) contrôlent la sexualité, la procréation et le bon déroulement de la grossesse. Avec le foie, le rein contrôle également la fonction hormonale relative aux cycles menstruels. Le désir sexuel, l’acte sexuel lui-même dépendent alors du bon équilibre yin/yang des énergies du rein et du foie. L’entité psychique du rein s’exprime au travers de la volonté productrice, du désir de réaliser, de créer et de mener à bien un acte. C’est l’énergie mentale « Zhe », liée à la force de caractère d’où l’expression avoir les reins solides. C’est également le principe de l’attachement aux origines, à la famille, à la tradition. Une faiblesse du rein se traduit par de l’inquiétude, de la peur, un manque de confiance et de volonté. Le sujet peut perdre l’estime de soi, perdre même son identité.

Article: Le Dragon de Jade

Diététique chinoise en Hiver

poisson menuCette saison froide de nature hyper-yin intériorise les éléments, de manière cachée et rentrée, voir en hibernation pour certain. Cela résume un repli sur soi des énergies. Lors de cette saison, le corps a besoin de nourriture consistante et énergétique pour faire face au froid. Pourtant, il est recommandé de manger des produits de nature yin et froide, de type intériorisant, de saveur salée et amère, de façon à mettre en réserve ces aliments de consistance plus lourde et grasse.

grillés

Quant aux différents modes de cuisson et de préparation, ils seront de type chaud et donc réchauffant, tels que ragoûts, plats mijotés, confits, fritures, beignets etc… les longues ébullitions à la cocotte-minute, les plats à la vapeur, à l’étouffé et au four sont parfaits pour cette saison. Tout naturellement les fruits de mer et le poisson sont conseillés durant cette courte période en rapport avec l’élément eau et le rein. Les bonnes soupes sont également très appréciables le soir, notamment celles au fenouil ou au radis noir qui favorisent le rein (élément eau, organe de l’hiver). Ci-dessous, les aliments conseillés :

Les féculents et céréales : Pâtes, riz, semoule, blé, seigle, froment, sarrasin.

Les légumes : La betterave, le céleri-rave, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, le chou, le fenouil, le radis noir, la patate douce, la pomme de terre, le topinambour, la fève, le pois chiche, les lentilles, les flageolets, le poireau, les épinards…

Les viandes et les charcuteries : La viande rouge et forte, le bœuf, le gibier, le mouton, le cheval… les charcuteries, les abats tels que les tripes, les rognons, la cervelle, le foie… sans oublier les champignons.

Les poissons gras et les crustacés : Le hareng, le maquereau, le thon, l’anguille, le saumon, la sardine… les fruits de mer et les crustacés tels que les coquillages, la palourde, l’oursin, l’ormeau, l’huître, la moule, la crevette, le calamar, le crabe, le homard, la langoustine, le tourteau…

Œufs et fromages fermentés : Conseillés (même gras).

Article: Le Dragon de Jade

Dhong, l’hiver

Hiver 冬季  allant du 07 novembre au 03 février 

Par excellence, l’hiver appelé « Dhong », est la saison froide, profonde, enfouie et cachée. Les termes « fermer et thésauriser » son traités pour exprimer cette saison, insistant pour stocker l’essence du Jing et les réserves du corps. Elle évoque le rein maître de l’eau, de la conception et de la reproduction, siège de l’esprit « Zhe » et de l’énergie ancestrale.

neige

L’eau gèle, la terre se craquelle, on se couche tôt pour se lever plus tard, en fonction du peu de lumière. Le yin exerce pleinement le pouvoir enfouie et mystérieux de l’eau. La terre se fait déserte, le ciel nu, une partie des animaux hibernent, les arbres sont dépouillés de leur feuilles et les premières neiges apparaissent avec les grands froids.

Cette saison représentant la couleur noire, est symbolique du guerrier sombre « Xuan Wu » (portant la même couleur que l’attelage du char impérial) mais aussi de la tortue noire. Cet animal septentrional résume cette saison liée au mouvement descendant de l’énergie, en s’enfonçant sous terre ou dans la vase des rivières, ceci en bougeant peu pour économiser son énergie et en se protégeant par sa rugueuse carapace contre toute attaque… d’où sa longévité.

Ralentissement des souffles yang jusqu’à un point mort. La vie est au ralenti et se vit de l’intérieur par un froid de glace. Le terme chinois  « Yang Cang » parle de vivre reclus, soit de soigner et de nourrir les réserves, ceci par le mouvement naturel de recel des organes (os, moelle, énergie du bassin, sexualité, vaisseaux sanguins, cerveau, vésicule biliaire et système nerveux). La dépense d’énergies est déconseillée pour ne pas blesser les fonctions génito urinaires, ainsi que l’ensemble de l’appareil neuro endocrinien, notamment par des expositions au froid ou des transpirations dues à des efforts. Enfin, il est conseillé d’hydrater le rein. Quand cela n’est pas le cas, la faiblesse du rein se traduit par de l’inquiétude, de la peur, un manque de confiance en soi, en plus d’affaiblir sérieusement la résistance de l’organisme tout entier.

Article: Le Dragon de Jade