Modernisation, société et mal être

univers

Après mettre longtemps concerté, j’ai décidé de parler sans états d’âmes, de certains sujets délicats de la vie quotidienne, rendant plus dure notre société… une société en manque d’harmonie. Je tiens à insister sur le fait que c’est un constat de type yin, mais cela n’enlève en rien, la force de positivité de ce monde où nous vivons et auquel, chacun de nous doit apporter sa pierre à l’édifice pour changer les choses, bien au contraire… Nombreux sont les gens œuvrant avec leur cœur pour de belles causes chaque jour (voir le récit, en bas de page, du coiffeur Dati). Ceci n’est donc pas une généralité, mais des faits déconcertants qui doivent pousser les gens à s’alerter sur cette dégradation continuelle de la vie en général et des relations humaines. Après, chacun appréciera ou n’appréciera pas ces déclarations ci-dessous, mais j’estime qu’il est de mon devoir d’en parler.

Quant modernisation apporte souffrance et tristesse

Forcer de constater que la modernisation et le progrès si rapide ces dernières décennies, ont rendu le monde où nous vivons actuellement, dans une réelle pauvreté, autant dans l’échange que dans la communication malgré le nombre incalculable de réseaux sociaux et de moyens de communication  (il n’y a jamais eu autant de gens séparés, divorcés, de familles éclatées et en totale désaccord, sans parler du nombre croissant de sans abris qui n’arrête pas d’augmenter). Nombreux sont les gens seuls et isolés, en manque total de repères et d’affection, essayant tant bien que mal de garder la face pour ne montrer aucun signe de faiblesse. Pourtant au fond d’eux, il existe une véritable peine et souffrance, qu’ils dissimulent et cachent chaque jour derrière un sourire, selon leur histoire. La réalité est que notre société vit dans un système en circuit fermé et facilite pour beaucoup, les mauvaises actions, les mauvaises décisions et les mauvais choix pour les amener sur une mauvaise route. Veillez à ne pas devenir esclaves dans ce système ou apparences et manipulations en séduisent plus d’un, jour après jour.

Le danger des technologies non maîtrisées

Toutes ces formidables technologies qui ne cessent de se succéder, les une après les autres, coupent chaque jour un peu plus, l’être humain de la réalité de la vie et le rendent de plus en plus dépendant. Logiquement, un mal être évident germe en l’homme, il est littéralement coupé de la connexion avec la Terre mère, également appelée « Gaia », invoquant l’amour universel. Tout naturellement, il se coupe de ses sens, de son intuition et de sa sensibilité… à partir du moment ou le virtuel prend le dessus sur l’humain, il prend automatiquement son contrôle sur ses émotions en l’invitant à des plaisirs éphémères et superficiels, en plus de le rendre complètement indifférent aux autres et avec ses proches. Il est évident que sans un ancrage à la Terre, un être humain a plus de chance de devenir instable voir incontrôlable dans sa vie.

Le manque de spiritualité de nos jours

L’exemple le plus frappant aujourd’hui est le manque de spiritualité dans notre société…hors, la cause première des dépendances est justement ce même manque de spiritualité. La spiritualité peut être vécue intimement et personnellement sans pour autant être dévoilée, ni même aller dans un lieu de culte (chacun est libre de croire en ce qu’il veut). Cette spiritualité est censée nous aider et nous guider dans notre vie, surtout dans les moments difficiles. Elle permet également de nous remettre en question, de nous donner une ligne de conduite et de nous rendre plus sage et tolérant chaque jour (de nombreux signes nous sont envoyés régulièrement). N’avoir aucune spiritualité et le revendiquer, n’amène aucun sens à sa vie, car dès cet instant, on ne croit plus en rien, ni même en la vie précieuse qui nous a été offerte. Corps et esprit ne peuvent être liés et sont donc en désaccord, ils ne peuvent faire qu’un (ainsi, ils facilitent un terrain fertile pour les contradictions, le mal être et les maladies chez un individu). Se couper de la spiritualité, c’est automatiquement se couper de soi-même et de son être tout entier, de la nature, ainsi que des autres. La spiritualité est censée nous apporter bonté de cœur, afin de nous rendre meilleur et surtout nous éclairer sur notre chemin de vie… Enfin, n’oublions pas que nous ne faisons que passer et donc logiquement selon notre Karma, nous récoltons ce que nous semons…

Le formidable élan de générosité et de compassion d’un coiffeur

dati

Ce coiffeur vendéen, nommé Dati, a décidé de venir dans la capitale couper bénévolement les cheveux des SDF croisés dans la rue… voici le lien qui mérite d’être cité :http://www.20minutes.fr/societe/1658931-20150728-quand-jeune-coiffeur-vendeen-offre-services-abris-parisiens

 

Bouthan et harmonie

Au pays du dragon tonnerre

Pour commencer cette nouvelle rentrée 2015, il était important de parler d’harmonie en générale… de ce qu’elle apporte, de ce qu’elle génère autour de nous et dans notre environnement, par nos faits, par nos gestes et nos actions sur les autres et à long terme… en quelques sorte, sa contamination positive peut avoir de réels impacts sur         nos vies à tous, au quotidien. Les paramètres énergétiques sont nombreux lorsqu’ils sont activés, et s’en ressentent fortement (à l’image d’ un cailloux jeté dans l’eau provoquant de fortes ondulations jusqu’à la rive).                                                                                         Cultiver l’harmonie c’est avant tout avoir un état d’esprit ouvert et positif. Les asiatiques l’ont très bien compris depuis très longtemps. Un petit pays, coincé entre la Chine et l’Inde, l’a encore plus fortement comprit que les autres, il fait aujourd’hui beaucoup parler de lui, il s’agit du Bouthan. Ce petit état himalayen a comme objectif de faire de son pays, un pays harmonieux, tout en guidant son développement et en maîtrisant la modernité.

Ce royaume bouddhiste de 700 000 âmes fonde son identité sur le temporel et le spirituel. Il s’est nommé : Bonheur National Brut depuis les années 1970. Il se veut avant tout d’un esprit d’intégration.                                                                                                                   La sauvegarde des traditions et de l’environnement, l’utilisation durable des ressources, alliés à la bonne gouvernance du royaume démontre la volonté et surtout l’importance de l’harmonie dans ce pays. C’est un bel exemple, sachant que le Bouthan est loin d’être un pays riche…mais surtout, toute la population se sent concernée. Bon visionnage de ce très beau reportage de Travfi Films… et surtout, restez positif ! Bienvenue à tous pour cette nouvelle rentrée 2015.