Tellurisme et gardiens des lieux

Réseaux

Savoir et enseignements des aïeux pour les énergies telluriques

De toute époque, nos aïeux n’ont jamais cessé d’acquérir au fil des siècles de véritables connaissances dans le domaine des énergies cosmo-telluriques, tout en prenant soin de les transmettre. Cet échange subtil et remplit de sagesse pour communier et rentrer en résonance avec la Terre Mère, également appelée Gaia, leur a permit de découvrir une multitude de trésors et surtout de comprendre son mode de fonctionnement avec des codes bien précis à respecter. L’activation comme la désactivation de certains réseaux cosmo-telluriques complexes, situés sur des sites sacrés démontrent encore de nos jours, tout l’étendue de leur savoir. Il s’agissait là d’une véritable science, pratiquée par des initiés d’une extrême compétence. Malgré les connaissances perdues suite au modernisme, l’étude de la géobiologie semble de nouveau revenir à la raison, petit à petit, jour après jour, avec une réelle prise de conscience, et surtout un réel besoin. Il était clair qu’à ces époques (encore pas si lointaines), rien ne se faisait au hasard, encore moins les constructions et les habitats (qui sont de nos jours, une véritable catastrophe pour le bien-être). Tout était minutieusement calculé. Sites sacrés, châteaux, temples, églises et cathédrales sont les parfaits exemples résumant la présence de vortex (lévogyre comme déxtrogyre), de croisements de réseaux (Hartman, Curry, de Peyré…) voir de cheminées cosmo-telluriques positives comme négatives… tout ceci à différents niveaux, en faisant monter ou descendre les valeurs énergétiques et ayant également des effets sur l’activation de certains chakras.

La nature est parlante de signes, en levant comme en baissant la tête

Prendre le temps d’observer la nature, en analysant autour de nous continuellement dans les moindres détails ces changements qui nous affectent, nous fait prendre conscience que nous sommes dans un monde en mouvement perpétuel. Chaque relief est unique, hors du fait d’être influencé par le temps climatique (vent, pluie, soleil, froid, chaleur etc…), son adaptation crée sa propre transformation au fil des secondes, des heures, des jours, des mois, des saisons, des années et des millénaires, tout en se parant de couleurs différentes et en changeant de polarité au gré des lunes et des marées… Automatiquement chaque relief joue un rôle prépondérant car il est sans cesse sculpté par la nature. Ce même relief garde également une très forte mémorisation des événements passés au fil des siècles. Les animaux sont également d’excellents révélateurs, de par leurs comportements, leurs placements et leur habitudes concernant les énergies telluriques qu’ils nous indiquent régulièrement (à condition d’avoir un minimum d’attention). Ainsi, vous ne regarderez plus une pierre, un arbre, une rivière ou un nuage de la même façon… soyez curieux , faites vos expériences et allez vers les élémentaux !

Quand la brume de la modernité efface les présences

Dans la société actuelle, l’être humain de nos jours, est uniquement centralisé et préoccupé par lui-même… hors, il ignore bien souvent qu’il n’est pas seul. De nombreuses présences invisibles (positives comme négatives) l’entourent… bien entendu, du fait de ne pas les voir, il reste persuadé qu’il n’y a que lui. D’ailleurs, cela le rassure tout bonnement et il s’en félicite, histoire de garder les pieds sur terre afin de ne pas être prit pour fou. Pourtant, le fait d’être de plus en plus coupé de sa spiritualité par ce monde moderne où nous vivons (chimique, eau polluée, ondes et j’en passe…), lui donne de mauvaises informations… il perd tous ses propres sens et toute sensibilité, en sachant que son taux vibratoire baisse logiquement… hors, toutes ces présences agissent sur différents plans et différentes dimensions, à l’image d’une recherche de fréquences sur les ondes radio. Bien qu’il ne soit pas conscient de cela, il arrive bien souvent que l’être humain accentue et amplifie par la même occasion les problèmes avec certaines présences dans un lieu, ceci à son propre détriment… cela se répercute malheureusement ensuite dans sa propre vie et n’arrange personne. Enfin, bien qu’aussi étrange que cela puisse paraître, ces présences concernent la terre, le céleste mais aussi l’intraterre à mon grand étonnement.

L’importance d’honorer les gardiens des lieux

Nos ancêtres avaient compris depuis longtemps que rentrer en communication avec les gardiens de la Terre, notamment les gardiens des lieux, était essentiel et primordial pour pouvoir être en osmose avec l’univers. Cette communion a permit à l’homme de se protéger, de se défendre, de se guérir mais aussi et surtout de vivre en harmonie dans un lieu. Dans de nombreux pays d’Asie, les traditions restent. Il est de coutume d’avoir un autel placé à l’extérieur de l’habitat pour honorer le ou les gardiens des lieux selon les croyances… mais aussi à l’intérieur de l’habitat, pour honorer les ancêtres, les différentes présences et croyances qu’ils vénèrent. Brûler des encens et faire don d’offrandes pour le remerciement font également partie d’un cérémonial bien ancré. Enfin, beaucoup de personnes en Asie éprouvent une grande satisfaction et admettent volontiers avoir nettement moins de problèmes en général…

autel